AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur le forum ♥️
Bienvenue sur EOD N'hésitez pas à regarder les pv ou scénarios !

Nous rappelons qu'un personnage marvel apporte +15pts et un scénario +10pts !
Aidez le forum à se promouvoir !
En faisant remonter notre publicité sur bazzart et prd !

 

 
look out, here comes the Spider-man (peter)





- #TEAM PROFESSOR X -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy : Atteint du virus : phase 1
Messages : 206 Points : 210 Célébrité : Andrew Garfield Double-compte : Joshua Foley & Isaiah Walker
Crédit : Schizophrenic (vava) & Maxwell (signa) Combat avec nous depuis : 19/05/2017

Message(#) Sujet: look out, here comes the Spider-man (peter) Sam 20 Mai - 20:42


---- Peter Parker

informations
Prénom nom : Peter Benjamin Parker de mon nom complet.
Surnom/nom de code : On me connait surtout sous le nom de Spider-Man. Enfin, on ne me connait pas, mais... Vous avez compris.
Âge : Vingt-deux ans maintenant, on peut dire que j'ai grandi depuis le lycéen qui utilisait ses pouvoirs pour du catch.
Date et lieu de naissance : Je suis né le 1er Janvier, eh oui ! Ce qui fait de moi un Capricorne.
Nationalité : Américain pur sang, je n'ai même pas d'origines étrangères, pas que je sache en tout cas.
Orientation sexuelle/situation matrimoniale : A vrai dire, je ne me suis jamais vraiment posé la question. Les femmes me plaisent, mais il m'arrive d'apprécier des hommes aussi, bien que je n'ai encore jamais testé. Quoiqu'il en soit, je suis désormais célibataire, sans doute que mes études me prennent trop de temps ou bien c'est encore dû à ce traumatisme.
Atteint par le virus + stade de ce dernier : Nop, par chance je n'ai pas été touché. Enfin, je touche du bois. Peut-être que j'ai été touché, mais dans ce cas il ne s'est pas encore activé.
Affiliation : Je travaille plutôt en solo pour le moment, mais depuis quelques temps je suis en contact avec les Avengers. Je ne sais toujours pas s'ils veulent me recruter ou non, en ce moment n'est pas le bon moment pour me donner une réponse
Groupe : Indépendant, je ne préfère pas me mêler à tout ça, pour le moment en tout cas. J'ai des responsabilités parce que j'ai des pouvoirs, le fait est que je suis perdu dans cette guerre. Bien sûr je veux défendre les humains, mais pourquoi d'autres héros vont dans le camp de Magnéto ? Je finirais par prendre part à la guerre, quand le moment sera venu.
Nature : Humain de base, j'ai été modifié par la morsure d'une araignée, rien que ça. Bon, elle n'était pas banale évidemment et depuis, je suis devenu l'homme araignée.
Métier : Je suis encore étudiant en sciences et je compte bien aller jusqu'au doctorat, j'en ai donc encore pour un petit moment. Cependant, je suis toujours photographe indépendant à côté pour pouvoir me payer mes études.
Traits de caractère : Drôle, sombre, courageux, coupable, blagueur, intelligent, réfléchi, hésitant, compréhensif, attachant.
Célébrité de l'avatar/crédit : Andrew Garfield, tumblr.

les compétences
Force surhumaine : A l'image des araignées, par laquelle il a été piquée, Peter possède une force au-delà de celle normalement humaine. Il est capable de soulever environ dix tonnes.
- Vitesse surhumaine : Peter peut courir plus vite que le plus rapide des athlètes puisqu'il est même capable de rattraper une voiture en marche.
- Endurance surhumaine : Les muscles de Peter produisent moins de toxines de fatigue que la normale, il peut donc tenir plusieurs heures en faisant des efforts. De plus, son corps se trouve être bien plus résistant que la normale et il a aussi la faculté de récupérer plus rapidement qu'un humain de ses blessures.
- Agilité surhumaine : Peter possède une coordination, un équilibre, une dextérité et une souplesse exceptionnelles. Il est capable de produire des mouvements impossibles aux humains normalement sans se blesser le moins du monde.
- Spider-sens : De part ses capacités arachnéennes, Peter possède un sens particulier qui l'avertit de danger imminent et se traduit par un frisson à l'arrière de son crâne.
- Adhésion : Les pieds et les doigts de Peter sont parcourus de sorte de crochets minuscules qui lui permettent de s'accrocher aux murs, il peut ainsi se déplacer comme une araignée sur les surfaces solides.
- Lances-toiles : Peter n'est pas capable de produire des toiles d'araignées lui-même, mais il a conçut un équipement qui lui permet via une pression avec ses doigts de relâcher des toiles avec la même consistance qu'une vraie toile d'araignée.

compétences

Maîtrise du pouvoir/entraînement au combat : 8 points
Puissance/Capacités physiques : 6 points
Entraînement au combat/Volonté : 6 points

under the mirror
Pseudo : Sushi.
Âge : 22 piges (comme Spider-Man   ).
Comment as-tu découvert le forum : Demandez au tyran fétichiste de métal pour plus d'informations.
Activité : 6/7j environ, j'essaye d'être le plus présent possible.
Votre personnage est un : personnage marvel chef !
Autre : J'vais tous vous enfermer dans ma toile d'amur   .  




Dernière édition par Peter Parker le Mar 4 Juil - 14:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t70-look-out-here-comes



- #TEAM PROFESSOR X -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy : Atteint du virus : phase 1
Messages : 206 Points : 210 Célébrité : Andrew Garfield Double-compte : Joshua Foley & Isaiah Walker
Crédit : Schizophrenic (vava) & Maxwell (signa) Combat avec nous depuis : 19/05/2017

Message(#) Sujet: Re: look out, here comes the Spider-man (peter) Sam 20 Mai - 20:42

"You're my hero..."

Je fermais la porte de ma chambre avant de m'allonger sur mon lit en position fœtale. J'en avais marre d'eux. C'était toujours la même chose. Plus jeune j'en pleurais, désormais j'avais appris à faire avec, mais ce n'était pas plus facile pour autant. Pourquoi moi ? Pourquoi faire ça ? Les brutes, je détestais ça. C'était quoi leur but ? Pourquoi se moquer d'un autre, pourquoi l'humilier ? Tante May m'avait dit que c'était une façon de se sentir meilleur, c'était la preuve qu'il n'allaient pas bien au fond d'eux. Je m'en fiche. Moi, quand ça ne va pas, je ne m'acharne pas sur quelqu'un d'autre. Non, je suis triste, j'y pense, j'y réfléchi, mais je ne brutalise pas autrui. A quoi bon ? Non, quand je suis triste... Je me relève sur mon lit, regardant le vide un moment avant d'aller récupérer la photo sur mon bureau. Je ne peux pas m'empêcher de sourire, mélancolique. Mon père est là avec son sourire éclatant, sa joie qu'il a l'air de communiquer. Et il y a ma mère à côté qui semble douce, aimante, plus discrète. Elle est belle. Ils sont beaux tous les deux et ils me manquent. Tous les jours. Heureusement, je ne suis pas seul. Cela dit, quand ça ne va pas, ils sont là pour me réconforter, ils sont là pour m'aider. Ils seront toujours là, je le sais. Des larmes commencent à couler le long de mes joues alors que je continue de les observer.

C'est à ce moment que ma porte s'ouvre doucement, dévoilant le visage de Tante May inquiète. “ Peter, tout va bien ? ” Je lève la tête vers elle et elle se jette aussitôt à mon niveau, me prenant dans ses bras. Non, mes parents ne sont pas les seuls à pouvoir me réconforter. Tante May a toujours été là pour ça, pour m'aider, pour m'élever. S'il y a bien une personne sur qui je peux compter, une personne à qui je peux me confier sans craindre de jugement, c'est elle. Je la serre contre moi et pose ma tête contre son épaule pour me laisser aller. “ J'en ai marre Tante May... C'est toujours à moi qu'ils s'en prennent. ” Elle caressa mes cheveux, tendrement, pour me réconforter. “ Ne t'en fais pas mon chéri, ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Plus tard, personne ne t'embêtera. Tu dois juste attendre un peu, d'accord ? ” Je hochais la tête, essuyant mes larmes alors qu'elle caressait ma joue avec son pouce, m'offrant un léger sourire qui se voulait tendre. Elle déposa un baiser sur ma joue et me laissa avant de redescendre au rez-de-chaussée. J'entendis une voix masculine lui parler, Oncle Ben. Ils discutèrent un moment et j'en profitais pour retourner sur mon lit, cachant mon visage dans mon coussin. Tout ce que je voulais, c'était dormir et me réveiller dans un monde où les brutes n'existeraient pas. Un monde où j'aurais des amis, où je serais apprécié. La porte s'ouvrit à nouveau et je relevais la tête pour voir que c'était mon oncle cette fois.

Il vient s'asseoir sur mon lit et je me relève, les yeux sûrement rougis. “ Ta tante m'a raconté ce qu'il s'est passé. Ils t'ont encore embêté hein... ” Humilié et frappé, c'était ça les bons mots, mais je me contentais de hocher de la tête. “ Ne t'en fais pas Peter... ” “ Ça va passer, c'est ça ? Je n'ai qu'à attendre ? Mais j'en ai marre d'attendre, je veux simplement qu'on me laisse tranquille ! ” Mon oncle soupira. “ Tu sais pourquoi ils s'en prennent à toi particulièrement ? ” Je secouais la tête. Ils n'aimaient pas le fait que j'ai des bonnes notes, ils n'aimaient pas que je sois timide et discret, ils n'aimaient pas que j'apprécie les bds et les jeux vidéos. “ C'est parce que toi tu es fort. Tu n'as pas besoin de rabaisser les autres pour te sentir meilleur. Tu sais affronter les coups durs, tu sais même affronter les brutes. C'est pour ça qu'ils te frappent, parce que tu as ce qu'ils n'ont pas. ” J'écarquillais les yeux, surpris. Ils me frappaient parce qu'ils étaient jaloux de moi ? Mais... Non, ça ne tenait pas la route. Si j'étais plus fort qu'eux, pourquoi c'est moi qui finissait à terre ? “ Ta force, Peter, est intérieure. Elle ne se voit pas aux premiers abords et pourtant, c'est la plus grande force qu'on peut avoir. C'est un immense pouvoir. ” J'étirais un léger sourire, réconforté par les mots de mon oncle. “ Cependant, une telle force, un tel pouvoir, est à double sens. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités Peter, n'oublie jamais ça. ” Bon, je n'avais pas compris ce qu'il voulait dire par là, mais j'étais tellement heureux à ce moment. Je me sentais fort, réellement. Je le serrais alors dans mes bras pour le remercier et il alla ensuite préparer du pop-corn pour le match des Mets. Non, je n'avais plus mes parents, mais j'avais une famille.



Dernière édition par Peter Parker le Dim 21 Mai - 0:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t70-look-out-here-comes



- #TEAM PROFESSOR X -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy : Atteint du virus : phase 1
Messages : 206 Points : 210 Célébrité : Andrew Garfield Double-compte : Joshua Foley & Isaiah Walker
Crédit : Schizophrenic (vava) & Maxwell (signa) Combat avec nous depuis : 19/05/2017

Message(#) Sujet: Re: look out, here comes the Spider-man (peter) Sam 20 Mai - 23:29

"With great power...

Je fermais mon sac, certain que rien ne me manquait, avant de le porter à mon dos et de descendre les escaliers en courant. “ Doucement Peter, tu risquerais de tomber ! ” Je m'approchais de ma tante qui me sermonnait à chaque fois et déposais un baiser sur son front avant de me diriger vers la sortie. “ Où tu vas déjà ? ” Je m'arrêtais, la poignée de la porte en main avant de me retourner en grimaçant. “ Mais c'est pas vrai, je te l'ai déjà dit quarante fois Oncle Ben ! Je vais voir l'exposition scientifique sur la radioactivité et la manipulation sécurisée de... ” “ Tu m'as déjà perdu, amuse-toi bien là-bas ! ” Je pouffais avant de sortir de là maison, me dépêchant de rattraper le bus qui n'allait pas tarder à arriver. C'était les laboratoires de General Techtronics Corporation qui avait organisé cette exposition et j'étais surexcité à l'idée d'y assister. J'étais bien le seul d'ailleurs, aucun de mes amis n'avait voulu m'accompagner, personne d'autre dans ma classe n'avait envie d'y aller. Encore une fois, j'étais le Peter un peu timbré qui s'intéressait de choses que d'autres n'aimaient pas. Une fois là-bas, je pris mon appareil photo en main, prêt à garder des clichés de tout ce qui s'avérerait incroyable à mes yeux. Et je ne fus pas déçu. On assistait à des expériences en direct, des tas de scientifiques nous expliquaient des principes vraiment intéressants. On peut dire que je ne me suis pas ennuyé. Alors que je prenais une énième photo, je sentis un léger chatouillement sur ma main, mais j'étais bien trop concentré pour m'en préoccuper. Ce n'est que lorsque le chatouillement se changea en douleur vive que je grimaçait de douleur, secouant la main de douleur. Une araignée tomba au sol et s'éloigna. Elle m'avait mordu la saleté ! Nan, c'était pire que ça. Je l'ai vite compris vu la forme du bouton qu'elle m'avait fait. L'araignée avait subi des émissions radioactives. Bon sang... Ma tête commençait à me tourner et je commençais à avoir des hauts-le-cœur. Nauséeux, je me dépêchais de m'éloigner du reste du publique.

Je me dirigeais vers la sortie, de plus en plus mal avant de tomber, une fois dehors, face à Flash Thompson et ses amis. La brute de mon lycée. Ils étaient tous hilares en me voyant aussi mal en point. Ça ne les empêcha pourtant pas de vouloir me frapper. Un des amis de Flash me frappa au ventre et pour la première fois de ma vie, je ne ressentis aucune douleur. J'étais étonné, eux aussi puisqu'ils ne me voyaient pas souffrir. Flash s'approcha alors à son tour et tenta de me frapper. Son coup me parut tellement lent que je n'eus aucun mal à l'esquiver, penchant simplement ma tête sur le côté. J'étais fier, je me sentais fort. J'ai alors tenté de riposter, pour une fois et me jeta sur Flash. Ce dernier m'esquiva et je finis par frapper un lampadaire. Mais loin d'avoir mal à la main, ce dernier se renversa sous la force de mon coup. J'observais mon poing, plus que surpris avant de m'enfuir. Ils ne me suivirent pas, eux aussi étaient étonnés. Peut-être même plus que moi. Paniqué, je ne vis pas, sur le chemin, une voiture foncer droit sur moi. Ce n'est qu'en entendant le klaxon que j'ai fini par la remarquer. Instinctivement, j'ai sauté pour l'éviter et mon saut m'amena vers un mur à au moins six mètres de là. Mais pas le temps d'être surpris une nouvelle fois, tandis que mes mains et mes pieds rencontraient le mur, je me rendis compte que je ne tombais pas. J'étais accroché. Comme une araignée. C'était elle, l'araignée radioactive. D'une façon ou d'une autre, elle m'avait donné des pouvoirs et même si ça avait quelque chose d'un peu effrayant, c'était surtout terriblement excitant.

Quelques jours s'étaient écoulées depuis et j'avais fini par me retrouver sur ce ring de lutte. J'avais vu cette annonce, celle qui promettait une somme d'argent contre le fait de tenir trois minutes dans un ring face à un lutteur professionnel nommé Crusher Hogan. C'était un bon moyen de tester mes pouvoirs. J'avais enfilé une cagoule, au cas où je me fasse complètement rétamer, et maintenant que j'y étais, je me demandais si ça valait vraiment le coup. Le lutteur se jeta sur moi, mais je l'esquivais facilement, m'éloignant avant de venir le frapper. Mon coup sembla faire effet et pendant trois minutes, je me contentais de l'esquiver et de le frapper si je le pouvais. J'avais gagné le pari et remporté la mise. Alors que je sortais du ring, un homme se présenta à moi. “ Bonjour jeune homme, je me nomme Maxie Shifman, producteur de télévision. Ce que j'ai vu là, c'était tout bonnement incroyable, inhumain même ! Écoute mon gars, je te propose de participer à un show télévisé où on pourra mettre tes talents en avant. Qu'est-ce que t'en penses ? ” J'y réfléchis un moment, tenté par l'idée. “ Pourquoi pas. ” Il étira un sourire satisfait. “ Parfait ! Je te recontacterais. Mais la prochaine fois gamin, essaie de te trouver un vrai costume. ” En rentrant, je me suis immédiatement mis au travail, dessinant toutes sortes de prototypes avant de trouver le costume. J'ai dû le coudre moi-même grâce aux conseils de Tante May qui ne savait bien entendu rien de tout ça. Puisque j'avais les pouvoirs d'une araignée, je me suis dit qu'il me manquait quelque chose. J'ai alors mis au point des lances-toiles. C'est ainsi que j'ai commencé mon show télévisé, devenant rapidement populaire en tant que Spider-Man. Ça et l'argent que je gagnais, c'était tout bonnement incroyable pour moi. Je passais du pauvre petit Peter Parker à l'incroyable Spider-Man. J'étais tellement heureux, tellement fier et je commençais à en oublier tout le reste, à mes dépends.

Je venais de terminer mon émission et j'allais pour récupérer mon argent lorsque je vis deux personnes courir dans ma direction. Visiblement, un voleur était poursuivi par un agent de sécurité. Je m'écartais, laissant passer le voleur et le vigile s'arrêta alors face à moi, visiblement énervé. “ Pourquoi est-ce que vous ne l'avez pas arrêté ? ” Je me contentais de hausser les épaules. “ C'est pas mon boulot à moi d'arrêter les criminels. ” Je continuais mon chemin, le laissant repartir à la poursuite du voleur. J'avais d'autres choses à me soucier que d'un simple voleur. Arrogant, je me fichais complètement de ce genre de criminels. J'étais une star, je n'étais pas là pour faire le sale boulot. Trois jours se passèrent et j'oubliais rapidement cet événement, préférant me concentrer sur la popularité que j'avais grâce à l'émission. Cette fois encore, il faisait nuit alors que je rentrais chez moi, discrètement. Tout était allumé, la maison était en désordre. Il y avait des policiers et Tante May était en larmes. Je ne comprenais pas ou plutôt, je ne voulais pas comprendre. Ma tante me prit dans ses bras quand elle me vit, me serrant contre elle. “ Peter... C'est... Un cambrioleur est entré et ton oncle... Oncle Ben est... ” Elle éclata en sanglot et je la repoussais gentiment pour m'approcher du drap dans le salon qui cachait quelque chose. Me fichant des policiers, je retirais ce drap pour découvrir mon oncle inerte, mort. Je me mis alors à crier, de peine et de rage tandis que j'attrapais sa main. Pourquoi ? Pourquoi lui ? “ Chef, on vient d'apprendre que le meurtrier se serait réfugié dans le vieil entrepôt d'Acme Warehouse. ” J'entendis le policier, je savais ce qu'il me restait à faire. Me venger. Je fonçais jusque dans ma chambre pour enfiler mon costume de Spider-Man avant de m'échapper par la fenêtre.

Je traversais la ville, fou de rage. J'allais venger mon oncle, j'allais tuer cet enfoiré qui avait pris la vie du père que j'avais jamais eu, de l'homme qui m'avait élevé. J'arrivais rapidement à l'entrepôt et m'y infiltra. Le cambrioleur était là, portant une cagoule, un pistolet à la main. Il tenta de me tirer dessus, mais j'évitais sans peine sa balle avant de tirer une toile en sa direction, bloquant ses bras. Je m'approchais alors, décidé à voir le visage de l'homme qui avait tué mon oncle. Et alors que je retirais sa cagoule, mon cœur loupa un battement. C'était lui, c'était le voleur que je n'avais pas arrêté quelques jours plus tôt. Je le reconnaissais. La culpabilité me tomba dessus comme un poids énorme que j'arrivais à peine à porter. Je retenais mes larmes. Si seulement j'avais fait quelque chose, si seulement je l'avais arrêté, Oncle Ben ne serait pas mort. Je hurlais. Je hurlais face à ma bêtise, je hurlais face à ma rage, je hurlais face à mon envie de le tuer, à mon envie de me tuer. Je me suis contenté de l'emprisonner dans une toile avant de quitter l'entrepôt, laissant la police faire le reste du boulot. Assis sur le rebord d'un building, je retirais mon masque, laissant mes larmes s'échapper. Si seulement j'avais... Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités Peter, n'oublie jamais ça. Ses mots résonnaient dans ma tête, me punissant pour ma bêtise, pour mon arrogance. Je les comprenais désormais, ses mots. Il avait raison, il a toujours eu raison. J'essuyais mes larmes, déterminé. Fini la télé, Spider-Man ne serait pas juste une figure populaire à l'écran. Ma responsabilité était de me battre pour ceux qui ne le peuvent pas. Regarde moi Oncle Ben, regarde Spider-Man devenir ce combattant du crime qu'il aurait dû être. Je ne laisserais plus personne mourir par ma faute. Je te le promets. J'enfilais mon masque, devenant désormais un combattant du crime. Un héros.



Dernière édition par Peter Parker le Dim 21 Mai - 0:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t70-look-out-here-comes



- #TEAM PROFESSOR X -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy : Atteint du virus : phase 1
Messages : 206 Points : 210 Célébrité : Andrew Garfield Double-compte : Joshua Foley & Isaiah Walker
Crédit : Schizophrenic (vava) & Maxwell (signa) Combat avec nous depuis : 19/05/2017

Message(#) Sujet: Re: look out, here comes the Spider-man (peter) Sam 20 Mai - 23:29

...comes great responsibility"

Être un héros n'est pas de tout repos. Je ne sais pas si c'est parce que je ne m'intéressais pas aux criminels avant ça ou si c'est l'apparition de Spider-Man qui a provoqué celle des vilains, mais ils sont soudainement devenus de plus en plus nombreux. J'ai dû affronter de nombreux ennemis tel que Octo, le Lézard, le Vautour et il y a aussi eu l'apparition des symbiotes avec Venom ou encore Carnage. Les vilains se multipliaient tandis que je grandissais, que je devenais plus mature. Mais jamais je n'ai cessé de tenir ma promesse auprès de mon oncle. Jamais je n'ai cessé d'être un héros et de me battre pour les plus faibles, pour le plus opprimés. Jamais je n'ai cessé de lutter face au crime grandissant peu importe l'état dans lequel je finissais. Je suis passé par bien des malheurs, mais aussi des événements plus heureux. Cependant, quelques temps après mon entrée à l'université, j'ai dû affronter une épreuve encore que la vie m'apporta. Je sortais à l'époque avec Gwen Stacy, une jeune blonde drôle, intelligente et dont j'étais fou amoureux. Chaque fois que j'étais avec elle, c'était le bonheur et j'avais réussi à combiner vie amoureuse et vie de héros plutôt bien car elle savait qui j'étais, elle savait qui était réellement Spider-Man. Gwen Stacy a sans aucun doute été mon premier amour.

Me balançant grâce à mes toiles, Gwen se tenait à moi, sur mon dos et je sentais que cette sensation lui plaisait. Je m'arrêtais sur le toit d'un building tandis qu'elle se remettait sur ses pieds avant de rire. “ C'est vrai, c'est plutôt sympa, mais j'ai encore mieux moi. ” Elle s'avança vers moi, me retira mon masque avant de m'embrasser longuement, tendrement, amoureusement. Je répondais à son baiser avec autant de sentiment avant de sourire à mon tour, amusé. “ Disons que c'est pas comparable. ” J'attrapais sa main et l'amenait avec moi jusqu'au bord du building avant de m'y asseoir, tapotant la place à côté de moi pour qu'elle fasse de même. “ T'en fais pas, ça fait toujours peur au début, mais tu vas voir comme tu te sens haute ici. Tu surplombes tout. ” Gwen hésita un moment et finit par s'asseoir à côté de moi, découvrant cette sensation dont je lui avais parlé. Je souriais, heureux de la voir, heureux de partager ma vie secrète avec elle. J'attrapais sa main avant de regarder la ville animée en bas, les gens qui semblaient tellement petits. “ C'est vrai, la vie de Spider-Man est palpitante. Seulement... ” Elle tourna son visage vers moi et me regarda dans les yeux. “ C'est de Peter Parker dont je suis amoureuse, plus que de Spider-Man. Ne change jamais, d'accord ? ” Je hochais de la tête, amusé avant de l'embrasser à nouveau. Elle était la seule à mes yeux, la seule qui faisait battre mon cœur aussi fort. C'était niais, complètement, mais je l'aimais tellement. “ Tu passes la nuit chez moi ce soir ? On dit vingt heures. ” J'acceptais volontiers avant d'entendre les sirènes de la police. J'enfilais mon masque à nouveau avant de la redescendre de la et de partir à a poursuite d'un énième criminel. Ma vie ne pouvait pas être au mieux.

Le soir venu, dans ma chambre, je vérifiais une dernière fois que je n'oubliais rien pour aller chez elle. Brosse à dent, check. Caleçon propre, check. Costume de Spider-Man, check. Préservatifs, check. Bah oui, on ne passait pas notre temps à se regarder dans le blanc des yeux. Je fermais mon sac avant de descendre. “ Tante May, je vais chez Gwen ! ” Elle se leva du fauteuil pour venir me voir et sembla perplexe. “ Tu ne lui apportes pas de fleurs ou quelque chose ? ” Je rigolais face à la réaction de ma tante. “ Ce n'est pas comme si je la draguais, on est déjà ensemble je te signale. ” Ma tante me donna une petite tape sur la tête. “ Peter, les petites attentions ce n'est pas que pour séduire, on doit continuer à en faire encore et encore. Une relation s'entretient mon chéri, rien n'est jamais acquis. ” Elle était toujours de bons conseils. Je l'embrassais sur la joue pour la remercier avant de sortir de la maison. En chemin, j'attrapais les fleurs du jardin de je ne sais qui pour faire un petit bouquet avant d'aller jusque chez elle, impatient. Je toquais à la porte, heureux, mais rien. Elle n'ouvrit pas. Un peu inquiet, je toquais à nouveau et la porte s'ouvrit toute seule. Là, c'était vraiment inquiétant. J'entrais alors, regardant un peu partout. “ Gwen ? C'est moi, Peter. ” J'avançais dans la maison, n'ayant pas de réponse avant de tomber sur le sac de Gwen contre lequel était posé une petite bombe orange en forme de citrouille. Le Bouffon Vert. Je sortais en me précipitant, endossant le costume de Super-Man pour aller sauver ma petite amie. Le Bouffon Vert l'avait enlevé, il devait savoir le lien qui nous unissait. Il allait le payer.

Le Bouffon Vert était sans doute le pire de mes ennemis. C'était le plus insistant et l'un des plus cruels aussi. Savoir qu'il détenait Gwen ne me rassurait pas du tout. Je n'eus pas trop de mal à le retrouver, il se trouvait au pont de Brooklyn et me faisait signe. Il avait tout prévu. Je m'approchais rapidement. Gwen était tout en haut du pont, à côté du Bouffon Vert. Elle était effrayée et paniquée, rien de plus normal. “ Elle n'a rien à voir avec tout ça, laisse-la tranquille ! ” Il se mit à rire avant de la regarder. “ Rien à voir, hein ? Bien sûr que si au contraire, elle est tout ce qui compte pour toi, pas vrai ? Mais d'accord, j'accepte. Je la laisse tomber. ” Sur ces mots, il la poussa du pont. Elle se mit à crier et je me dépêchais de rejoindre le bord du pont pour me lancer à sa poursuite, mais le Bouffon Vert m'en empêchait. Ma seule solution fut alors de lancer une toile pour la rattraper en plein vol et éviter qu'elle ne touche le sol. Son corps se tordit de façon inquiétante alors qu'elle n'était qu'à quelques centimètres du sol. Je descendais alors jusqu'à son corps, la prenant dans mes bras. Elle était immobile, inerte. “ Non, non non non ! Gwen, réveille-toi je t'en supplie... Ne meurt pas Gwen ! Tu ne peux pas mourir, comment je vais faire sans toi ? Pitié ouvre les yeux ! ” Je ne sais pas si elle a touché le sol malgré ma toile ou si c'est ma toile qui lui a brisé la nuque sous le choc. Je ne sais pas si c'est ma faute ou celle du Bouffon Vert. Quoiqu'il en soit, Gwen était morte. Mon cœur me faisait souffrir alors que je hurlais de rage, de désespoir. Je levais ma tête vers mon ennemi. “ Je te jure que je te tuerais. Je ferais de ta mort une agonie longue et douloureuse. Tu vas payer pour ça Bouffon Vert ! ” Mais ce dernier s'échappa, visiblement fier de son crime. Je laissais mes larmes couler tandis que je serrais le corps sans vie de ma petite amie. Je n'avais pas tenu ma promesse. Quelqu'un était mort par ma faute. Ma petite amie était morte. La seule que j'aimais.

Fou de rage, je poursuivis le Bouffon Vert, déterminé à le tuer une fois pour toute. C'est dans un entrepôt que j'ai fini par le trouver, un entrepôt qui semblait lui servir de base. Il y avait tout son matériel. Il était là, satisfait de ce qu'il avait fait. Je me jetais sur lui et lui asséna un violent coup de poing qui le surprit. S'ensuivit alors une lutte acharnée. C'était notre dernier combat, nous le savions autant l'un que l'autre. Soit je mourrais, soit je le tuais. Cependant, il semblait avoir un léger avantage étant donné que tout son matériel se trouvait ici. Ma rage me rendait plus fort, et moins réfléchi je l'admets. Je le frappais encore et encore, avec l'intention de tuer. Il était au sol, j'avais l'avantage, je pouvais le tuer. “ Qu'est-ce que tu attends ? Tue moi ! ” Il semblait amusé de me voir réagir de cette façon. J'y réfléchis alors, rapidement et desserra le poing que je m'apprêtais à lui donner. “ Non, je ne te tuerais pas. ” Il éclata de rire, mais je ne cherchais désormais plus à expliquer son comportement. “ Alors moi je le ferais ! ” Un frisson me parcourut l'arrière du crâne, m'avertissant d'un danger imminent. Je sautais alors, esquivant le planeur du Bouffon Vert qui vint se planter droit dans sa poitrine. Le Bouffon Vert était finalement mort, mais par sa propre faute cette fois. J'avais bien tué ce soir, mais ce n'était pas mon ennemi que j'avais tué.

L'enterrement eut lieu quelques jours plus tard. J'attendis que tout le monde s'en aille pour me mettre face à sa pierre tombale, face à son cercueil. Tante May posa ses mains sur mes épaules, en signe de réconfort avant de me laisser un moment seul avec elle. J'observais son nom inscrit sur la pierre, toujours aussi triste que le jour de sa mort. “ Je suis désolé Gwen, tellement désolé... Je n'ai pas pu... Je n'ai pas... C'est ma faute... Comment faire maintenant ? J'ai laissé un autre innocent mourir, quelqu'un qui compte pour moi. Comment je peux me considérer comme un héros après ça ? Tu me disais que j'étais un symbole d'espoir, mais je n'en suis plus si sûr. Qu'est-ce que je dois faire maintenant ? ” Evidemment, je n'eus aucune réponse et je me contentais de pleurer face à sa tombe avant de rejoindre Tante May qui nous conduisit jusque chez nous. J'étais responsable de sa mort, je le savais. Ma toile avait provoqué le craquement de sa nuque, la tuant sur le coup. Pendant un long moment, je n'ai plus été capable de jouer le rôle de Spider-Man. Je n'étais pas digne de me considérer comme un héros, un porteur d'espoir, quand je tuais mes proches. Je fus même accusé de sa mort et poursuivit par la police, mais quelque part je le méritais, je le savais. C'est petit à petit que Spider-Man revint sur le devant de la scène, lorsque je compris qu'en tant que porteur d'espoir, il ne pouvait pas disparaître. Certains avaient besoin de lui. Spider-Man était de retour.



Dernière édition par Peter Parker le Dim 21 Mai - 10:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t70-look-out-here-comes



- #TEAM PROFESSOR X -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy : Atteint du virus : phase 1
Messages : 206 Points : 210 Célébrité : Andrew Garfield Double-compte : Joshua Foley & Isaiah Walker
Crédit : Schizophrenic (vava) & Maxwell (signa) Combat avec nous depuis : 19/05/2017

Message(#) Sujet: Re: look out, here comes the Spider-man (peter) Sam 20 Mai - 23:34

"I like to think Spider-Man gives people hope."

Nous sommes le futur, nous sommes les êtres dominants et il est temps de le prouver. Rejoignez-moi ici, à Genosha. Rejoignez mon armée et assurons ensemble la suprématie de notre race. Qui que vous soyez, je vous attends à mes côtés, si vous partagez mes idéaux. Soyez contre moi et vous finirez ainsi. ” On était dans la merde. Clairement. J'éteignais la télé, soupirant face à a crise d'un énième vilain qui tentait de faire n'importe quoi, encore une fois. Magnéto avait décidé de lancer une guerre contre les humains et tous ceux qui les soutiendraient. Il avait déclenché quelque chose de gros, d'énorme et je ne me rendais pas encore compte à quel point cette guerre allait toucher le monde entier. Ce n'est qu'un peu plus tard que j'ai reçu une lettre. Elle était signée Institut Xavier, c'était les X-Men.

Cher Peter,
Tu dois forcément être au courant des événements qui se sont produits récemment. Magnéto a décidé de lancer une guerre contre l'humanité sous prétexte que les mutants sont une race supérieure. Il a capturé Charles Xavier et détient la solution ou au moins une solution face à ce virus qui touche non seulement les mutants, mais tous ceux qui ont été modifié génétiquements. Toi aussi Peter, tu es en danger face à ce virus. Étant donné le nombre de nos forces face à celles de Magnéto, nous nous voyons dans l'obligation de demander de l'aide à qui voudra bien nous répondre. Nous n'impliquerions pas les héros du monde entier si cet événement ne concernait pas l'humanité entère. Peter, nous avons besoin plus que jamais de Spider-Man. Libre à toi de ne pas répondre à notre demander bien sûr, mais sache qu'une place t'es destinée dans notre camp, peu importe quand tu décideras de nous rejoindre. En ces temps de guerre, nous avons besoin d'espoir.
Bien à toi,
Jean Grey, Scott Summers et Logan Howlett.


Je restais bouche bée face à cette lettre, ce ne pouvait pas être Wolverine qui l'avait écrite, ça non. J'aurais eu droit à des formulations bien moins polies et agréables. Les X-Men recrutaient partout dans le monde. Je ne devais pas être le seul bien sûr, d'autres héros les avait rejoint. Les Avengers avaient sans doute répondu à l'appel notamment, ça me semble évident. Ils n'avaient pas tort en un sens, les gens avaient besoin d'espoir, mais ils n'avaient pas besoin d'une guerre. Non, je ne pouvais pas les rejoindre, pas maintenant. Une guerre, c'était tout ce que je voulais éviter. Hors de question de perdre des gens à nouveaux, de perdre des proches. Leur but était louable, mais je ne pouvais tout simplement pas. Pas maintenant. Je refermais la lettre et la gardait sous mon lit avec un tas d'autres choses. Est-ce que je pourrais rester hors de cette guerre jusqu'à la fin ? Non, je ne pourrais pas, je le savais. J'ai des responsabilités parce que j'ai des pouvoirs, c'était mon devoir. Mais c'était trop tôt. Je me contentais de reprendre ma vie de héros dans New York, retardant l'échéance. Au plus profond, cette guerre me faisait peur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t70-look-out-here-comes



- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy : Non atteint du virus
Messages : 120 Points : 87 Célébrité : Ryan Reynolds. Double-compte : Erik L & T'Challa.
Crédit : (avatar) class whore Combat avec nous depuis : 21/05/2017

Message(#) Sujet: Re: look out, here comes the Spider-man (peter) Dim 21 Mai - 14:05

Spidy ououh !

Je t'aime, portes mes enfants (oups mauvais registre) Je suis ton super fan number #1 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t71-wade-daddy-needs-to


Contenu sponsorisé

- -


Fiche de compétence


Message(#) Sujet: Re: look out, here comes the Spider-man (peter)

Revenir en haut Aller en bas
 
look out, here comes the Spider-man (peter)


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: