AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur le forum ♥️
Bienvenue sur EOD N'hésitez pas à regarder les pv ou scénarios !

Nous rappelons qu'un personnage marvel apporte +15pts et un scénario +10pts !
Aidez le forum à se promouvoir !
En faisant remonter notre publicité sur bazzart et prd !

 

 
at his feet. (jorik)





- #TEAM MAGNETO -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy : Non atteint du virus
Messages : 27 Points : 50 Célébrité : m. daddario. Crédit : balaclava Combat avec nous depuis : 13/07/2017

Message(#) Sujet: at his feet. (jorik) Ven 21 Juil - 2:52

---- and you did you see him ? Lay down on the ground as he can die if you leave...
  Jordy qui marche le pas tranquille, Jordy qui marche jusqu’au noyau de la ville dans le costume d’une personne qui aurait l’air paisible. Ça te va mal, ce faux air calme. L’agitation qui le ronge, il la cache alors qu’il se balade dans les dédales, l’agitation, il la tient en laisse parce qu’il sait très bien qu’il pourrait se mettre à courir alors qu’il n’a pas besoin de fuir. Non. Jordy il veut juste y arriver le plus vite possible parce qu’il se dit que ça pourrait Lui faire plaisir, à Lui, au Lord, de savoir qu’il avait réussi à traquer et éliminer les trop nombreuses personnes qui voulaient leur fausser compagnie, quitter le nid pour soi-disant se mettre à l’abri. Tout à l’heure, un muté qui, en réalité planifiait de se rebeller, aller de l’autre côté parce qu’il trouvait qu’ici, rien n’avait vraiment changer. Ce sont les seules explications qui sont sorties alors que Jordy il avait décidé de ne pas le laisser finir. Le frère mutant n’est plus qu’un traître et ce Jordy qui n’est même pas désolé de devoir l’arracher, sa vie, Jordy qui oublie de se demander où ils sont passés les regrets qu’ils auraient dû connaître quand l’autre, il a été enseveli dans un dernier cri. Mais non, il ne reste que le sourire qui voudrait transpirer sur le visage, parce qu’il est fier de lui. Jordy, tu devrais peut-être te rendre compte que c’est surtout à toi que ça va faire plaisir, plaisir parce que t’as réussi à obéir comme une bête docile, car ça te vaudra son attention et les belles paroles ou les si beaux mots que tu aimes tant boire alors qu’ils ne comblent même pas la soif. Jordy qui voudrait complaire plus qu’à l’ordinaire. Jordy prêt à s’essouffler jusqu’à ce qu’à ce que le fil qui le retient dans le monde des vivants soit tout user, tout ça ne saurait-ce que pour Lui plaire un peu et défendre la cause des mutants au mieux. Le palais de métal se rapproche et les pieds qui échappent un peu au contrôle, leur rythme s’accélèrent tandis qu’il monte les marches à l’éclat blanc. Des signes de tête sont distribués aux différentes personnes qu’il pourrait bien rencontrer. Jordy tout calmé parce qu’il sait qu’il va le rencontrer. Jordy s'annonce à l’un des gardes pour qu’il puisse prévenir Magnéto de son arrivée, il y a quelques instants qui passent pour que plus tard, on puisse lui dire qu’il pouvait y aller.

Toc toc sur la porte.  Bam bam dans le corps. Bang bang quelque part.  


Ce sont les bruits que commettent l’opportun en sachant qu’il ne dérangerait pas le souverain. La porte qu’il ouvre dans une grande délicatesse et alors que leurs yeux se rencontrent, Jordy plie son dos et s’abaisse. Jordy qui pose le genou à terre alors qu’on ne lui a rien demandé. Jordy qui trouve ça nécessaire peut-être parce qu’il a toujours été habitué à faire ces mouvements devant les personnes trop importantes. « Lord Magnus » Le titre que l’on cite dans le plus grand des respect avant de continuer. « Les différentes cibles qui auraient voulu ou se sont opposées aux règles établies ont été arrêtées et, ou éliminées selon vos directives. » Jordy qui bombe le torse en attendant une réponse. Jordy qui dans ces moments ne sait pas s’il doit le regarder dans les yeux ou éviter de faire une telle chose. Ça dépendait des gens quand il était l’esclave parce qu’ils n’arrivaient pas à se décider laquelle de ses positions témoignaient du respect. Il reste statique comme s’il ne s’était toujours pas accommodé à côtoyer la tête couronnée. Peut-être qu’un jour son cœur se lassera de toujours battre la chamade lorsque qu’ils partagent le même espace, peut-être un jour ses yeux s’arrêteront de briller lorsqu’ils le voient, peut-être qu’un jour, il arrivera à moins l’admirer pour mieux respirer en sa présence. Sauf que ce n’est toujours pas arrivé, Jordy, il est toujours autant impressionné comme au premier jour. Jordy qui reste planté jusqu’à ce que Magnéto veuillent bien le congédier. Pantin un peu cassé que l'Autre doit animer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- #TEAM MAGNETO -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy : Atteint du virus : remède Genosha
Messages : 113 Points : 132 Célébrité : Michael Fassbender. Double-compte : DP et T'Challa.
Crédit : (avatar) Lolitaes - (signature) pathos Combat avec nous depuis : 19/05/2017

Message(#) Sujet: Re: at his feet. (jorik) Lun 31 Juil - 11:57


---- and you did you see him ? Lay down on the ground as he can die if you leave...
Le silence était un ami précieux pour lui, un ami dont il réclamait souvent la présence, surtout en ces moments de grandes réflexions et doutes. Erik avait toujours préféré être accompagné de ce silence léger et reposant que des individus qui ne faisaient que parler dans le vide, peu intéressants. Le silence lui, lui était fidèle et était porteur de bons conseils. Que pouvaient bien lui conseiller des personnes qui ne savaient même pas faire attention à eux un minimum ? Se taire pour ne pas dire d'imbécilités, voici une règle d'or chez lui. Ces politiciens qui meublaient le silence de paroles inutiles étaient bien l'exemple même d'une personne vide d'intérêt, ne servant pas à faire avancer le système, à faire avancer le futur et les troupes. Erik prenait parfois le temps de faire des discours, mais ils étaient posés, réfléchis, pour parvenir à un but précis sans embellir de tant d'artifices inutiles. Mais il ne pouvait pas en vouloir à la race inférieure de ne pas être pourvu d'éloquence. Cependant, ce silence apaisant se changeait parfois en quelque chose de plus sombre, ravivant les souvenirs d'Erik. Le silence devenait oppressant alors qu'il pouvait encore entendre les pas militaire des allemands, sentir l'odeur de la pourriture, de la peur, de la mort. S'il fermait les yeux, il pouvait se trouver face à des grillages, des barbelés, vicieusement entourés autour de lui, lui arrachant un cri silencieux. Le silence devenait dangereux, suffoquant. Et si extérieurement rien ne montrait qu'il était pris dans ses vieux démons mis à part ses sourcils légèrement froncés, intérieurement, la tempête faisait rage, emportant toutes pensées positives. La sérénité, connerie. La colère était un ancrage sûr qui ne partirait jamais de son être, qui s'était lié avec son ADN.

Elle lui permettait de mettre debout des armées, de protéger ses frères et sœurs, de faire avancer leur position, de les sortir de leurs entraves qu'ils portaient depuis bien trop longtemps. Pris dans ses sombres démons, il ne perçu par tout de suite la présence d'un de ses congénères. Ce n'est que le métal qui les entouraient, qui était connecté à lui, qui lui signala son essence. Il la ressentait comme pourrait le ressentir un serpent ou une chauve-souris même si leur façon de 'voir' était très différentes. C'était un mélange parfait des deux. Erik rouvrait les yeux lorsqu'il sentit la présence d'un mutant devant sa porte. Il se relevait d'un de ces gestes gracieux qu'il avait toujours eus et se dirigea vers la porte qu'il ouvra sans la toucher, d'une simple pression de son esprit. Son regard bleu d'acier rencontra celui de Jordy qui, immédiatement, se jeta presque au sol pour faire sa référence.

« Lord Magnus »

Il hoche simplement la tête pour lui faire comprendre que sa politesse lui faisait plaisir. L'homme reprit sa place derrière son bureau et l'invita d'un signe de main à s'installer devant lui mais Jordy semblait absolument lui dire la raison de sa visite. Intrépide jeune homme.

« Les différentes cibles qui auraient voulu ou se sont opposées aux règles établies ont été arrêtées et, ou éliminées selon vos directives. »

Il est heureux d'apprendre cela même s'il ne le montre pas explicitement. Erik n'a jamais été un grand démonstratif et sa place sur le trône ne le changera pas. Il est intransigeant et aime le travail bien fait, montrant rarement sa reconnaissance et sa fierté pour ses soldats, son équipe. Un groupe de personne qu'il aurait pu considérer comme sa famille s'il ne l'avait pas déjà perdu, s'il refusait qu'on s'approche de lui plus loin que les limites qu'il a érigées.

« Assis-toi Jordy. »

Un ordre, une recommandation, le jeune homme le prendrait comme il le veut. Magnéto parlait, les autres comprenaient la version qu'ils trouvaient la mieux à leurs yeux. Il était peut-être un peu plus attaché à Jordy qu'à ses autres soldats de Genosha. Ce petit l'avait étonné et ne faisait que l'émerveiller de jour en jour. Il se retrouvait parfois, dans les yeux perdus de Jordy, à la recherche d'une bouée pour s'y accrocher. S'il n'en avait pas eu, il acceptait d'être la main qui lèvera ce petit.

« Comment vas-tu ? »

Une question simple, qui pourtant avait son importance. Il ne s'intéressait pas beaucoup à l'humain dans chaque homme, les prenant parfois trop pour de simples pions dans son échiquier. Mais lorsqu'il posait une question, il réclamait une réponse sincère, qu'importe cette dernière. Il ne lâchait jamais du regard Jordy, l'air posé malgré ce petit éclat toujours en alerte, prêt à agir, depuis les camps de son enfance où à chaque instant, il pouvait se faire attraper.

« Si tu as du temps, j'aimerais que nous nous entrainions, tous les deux. J'aimerais voir où en est ta progression. »

Il attendait la réponse de Jordy même s'il se doutait de cette dernière. Se redressant, il partit vers la porte, se tournant vers lui pour l'inviter à le suivre. Il voulait de la compagnie. Il voulait briser ce silence qu'il aimait trop, qui l'étouffait.



" destroy everything until it is yours "
So… in effect, you swapped 5,000 human lives for one mutant one. That’s regrettable. But when there’s less than 200 mutants on the planet, I can live with that ©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t69-erik-us-turning-on-
 
at his feet. (jorik)


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Look at his feet is very dangerous//Ethan//
» you know you can lean on me ◊ Pete (terminé)
» Demande de retouche
» Asami Akira ft Yamapi & Asami Seichirou ft Gackt
» " Si vous swimmez dans le happiness, be careful, restez là où vous avez feet " [PV Utsuroi Ori]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: