AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur le forum ♥️
Bienvenue sur EOD N'hésitez pas à regarder les pv ou scénarios !

Nous rappelons qu'un personnage marvel apporte +15pts et un scénario +10pts !
Aidez le forum à se promouvoir !
En faisant remonter notre publicité sur bazzart et prd !

 

 
Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica]





- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence

Messages : 61 Points : 61 Célébrité : Charlie Cox Double-compte : Non
Crédit : Bazzart Combat avec nous depuis : 18/06/2017

Message(#) Sujet: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica] Mar 20 Juin - 0:36





Please stay calm and don't give a shit !
Matt et Jessica

La nuit a été rude pour le Démon de Hell's Kitchen et pourtant, Matt Murdock doit tout de même se lever et faire son job. Car oui, même les héros ont besoin de fric pour vivre et ce n'est pas la pile de factures sur le  meuble d'entrée de mon loft qui me contre dira ! Le tic tac incessant du réveil m'avait de toute façon réveillé depuis belle lurette, mais j'étais tout même agréablement bien installé dans le creux de ma couette chaude et moelleuse lorsque enfin la sonnerie criarde de mon réveil retentit dans toute ma chambre. Je me lève donc d'un seul bond et je pose mes pieds nu sur le sol glacé de ma chambre. Les vibrations de la musique de ma voisine du bas retentissent alors dans chaque parcelles de mon corps, passant de la plante de mes pieds jusque dans mes entrailles. Je ne trouve pas cela agréable et je me dépêche donc de vite d'enfiler mes chausson pour atténuer cette désagréable sensation. Dehors le balai incessant des voiture a débuter, il est à peine 7 heures et déjà les petites fourmis travailleuses sont à pieds d'oeuvre. Et d'ailleurs, en parlant de travail, je devrais me bouger si je ne veux pas arriver en retard ! J'avale mon café en vitesse, puis je me lave, je panse ensuite et soigne quelques une de mes blessures due à mon job de héros nocturne, puis enfin je suis près à partir.

Canne devant moi, sacoche sous le bras, je me dirige vers mon cabinet. Je traverse une rue, puis une deuxième et alors que je suis tout proche de mon cabinet, voilà que mon téléphone vibre dans ma poche. Je m'en saisie alors et la voix de Foggy m'annonce alors que je dois me rendre au plus vite au commissariat de Manhattan. Apparemment quelqu'un a fait appel à nous pour défendre les intérêts d'une certaine Jessica Jones. Je soupire alors que je raccroche, puis je me dirige vers la station de bus la plus proche bien conscient qu'il n'y a aucune chance pour moi d'arriver à l'heure si j'y vais à pieds.

Au bout de quelques courtes minutes, voilà le bus qui arrive. Je grimpe dedans en saluant le chauffeur, puis je prends place sur le siège qu'une jeune dame au parfum délicat m'a gentiment laissé. 5 stations plus loin je descend et exactement 57 pas et demie plus loin, j'entre dans le commissariat où je demande immédiatement à être conduit auprès de ma cliente. Une policière prends alors mon bras et me conduit dans la salle d'interrogatoire.

A l'intérieur, j'entends deux cœurs battre. L'un est une femme et l'autre un homme à n'en a pas douter. Vous me direz comment il sait ça ? Eh bien c'est simple, le cœur d'une femme bat différemment de celui d'un homme. C'est une infime petite nuance, mais pour moi la vie n'est faite que de ce genre de nuances. Enfin, pensant sans doute que j'hésitais à entrer, la jeune policière m'ouvre la porte. Je me retrouve alors submerger par une multitude d'odeur différentes, mais cela ne m'empêche pas de me présenter d'une voix distinct et forte : "Jessica Jones, ne dites plus rien. Je suis Matthew Murdock votre avocat."

Au bruit que j'entends sortir de la bouche de la dites Jessica, je ne pense pas que ça soit elle qui m'ai convié ici. J'espère que ça ne sera pas une cliente récalcitrante, car après la nuit de traque et de combats que j'ai eu, je n'ai mais alors pas du tout besoin de ça "Officier, puis je m'entretenir seul avec ma cliente s'il vous plait ?" J'entends alors une chaises bouger et des pas lourds et pesant qui se dirige vers la porte. Celle ci s'ouvre et se referme. Je concentre mes sens et voilà, il est partie. Nous sommes maintenant seuls ma cliente et moi et j'en profite pour lui poser des questions : "Puis je savoir pour quel raison vous êtes ici ? Mon associé m'a dit qu'une amie à vous nous avez engagé pour vous sortir d'ici, mais sans me donner plus d'informations que cela. Je compte donc sur vous pour éclaircir la situation pour moi." Je lui souris en attendant patiemment sa réponse.      
code by Chocolate cookie



uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy :
Messages : 51 Points : 140 Célébrité : Krysten Ritter Crédit : Tony Stark (le seul, l'unique) Combat avec nous depuis : 14/06/2017

Message(#) Sujet: Re: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica] Mer 21 Juin - 17:01

Parfois, dans ma branche, il faut savoir se tenir à l'écart de certaines affaires, ou dégager fissa si on a été trop cruche pour s'abstenir de fourrer son nez dedans. Mais encore faut-il voir les emmerdes venir ... et être assez futée pour les esquiver. Premier point, pas un souci, le deuxième, si, clairement. Toujours été trop fureteuse pour mon bien, et ça s'est pas amélioré depuis que Trish m'a refilé ses lubies héroïques ... Et c'est comme ça qu'on se retrouve menottée à une table, dans un commissariat de Manhattan, à attendre le bon vouloir du flic en charge. Merde. Combien d'heures, là ? Trois, quatre, cinq ... pas plus de six. Je crois ? J'ai pu passer un coup de fil à ma frangine avant qu'ils me foutent au trou, et puis plus rien. Je déteste ça. Ouais, c'est une technique d'interrogatoire éprouvée, faire poireauter le client, mais ça la rend pas plus agréable à vivre, oh non ! Le plus chiant, c'est que je pourrais me lever, là, maintenant, éclater ces bracelets, la porte. Mais nan. Jessica Jones est une honnête citoyenne, Jessica Jones ne s'évade pas d'un putain de commissariat, Jessica Jones ne viole pas la loi. Ou pas sous le nez d'une palanquée de flics !

- Hey, j'pourrais avoir un verre ? Au moins ?

J'aurais bien demandé une bière, mais ça, aucune chance. Et alléluia, la porte qui s'ouvre ! Et un flic qui entre, une pile de dossiers en main. Et qui les balance sur la table. Bordel, il va pas me balancer les photos de la scène ou me rejouer le bon flic / méchant flic, si ? S'il compte m'impressionner avec ça ... Beau mec, la trentaine, soit dit en passant. Jamais vu. Regard encore enthousiaste, pas blasé. Bon courage dans ce boulot, mon gars ... Et un verre d'eau à la main, merci ! Pas facile de le boire avec les menottes.

- Vous êtes Jessica Jones. Correct ?

Merci, Captain Obvious ...

- Ouais, ouais, c'est moi.

Pas le moment pour du sarcasme ou de l'humour, vu la tronche qu'il tire. Je suis téméraire, pas complètement conne.

- Vous êtes dans le pétrin, madame Jones. Effraction, obstruction à une enquête en cours, et même complicité d'homicide ..

Le dernier, j'ai pas pu m'empêcher de glousser. Nerveusement. N'importe quel avocat à moitié compétent démonterait cette accusation, il le sait, je le sais. Sauf que je suis pas d'humeur à rire. Un mec est mort, et ce genre de nouvelles a le don de couper l'hilarité. Même pour moi. Profond soupir.

- J'essayais de l'aider.

- On peut pas dire que ce soit une réussite.

Sans déconner, Sherlock. Ah, et voilà les photographies. Comme si j'avais besoin qu'on me rappelle ça ... je ferais une mauvaise détective si j'étais incapable de me rappeler un truc qui remonte à moins d'une journée. Bon, au moins, il ne me les fout pas sous le nez, rien de plus agaçant. Il les dispose sur la table. Clichés pros, police scientifique.

- Et si on commençait par ce que vous faisiez là-bas ?

- Mon travail. Enquêter, vous savez ? Z'avez un gros dossier sur moi, vous devez savoir comment je paye mes factures, hein ?

- Et votre client est ... ?

Merde. J'ai aucune, mais aucune envie de le balancer, ce nom. D'une, c'est pas professionnel. De deux, il me doit des explications, le zigue. Et de trois, je sais pas dans quoi j'ai mis les pieds, là. Sauf que si je balance rien, je peux compter sur un long séjour au frais de la maison flicaille. Et ça m'arrange pas non plus. Bordel de merde ... Et v'là la porte qui s'ouvre. Plus de monde pour se joindre à la fête, yay ! Sauf que ... un aveugle ? MON avocat ? C'est quoi cette connerie encore ?

- Hein ? Vous êtes QUI ?

Là, mon côté parano' cavale à plein régime. C'est limite si j'ai pas envie de hurler au policier de rester dans la pièce. La seule chose qui me retient, c'est que je peux défoncer mes menottes en moins de temps qu'il en faut pour dire "trouduc". Alors si monsieur Lunettes Fumées joue au con, je lui saute dessus aussi sec. J'aimerais mieux pas, ça n'arrangerait pas mon cas auprès du flic, et ça serait compliqué à expliquer ... Une amie. Qui ? Trish ? Ça serait bien son genre, ouaip, même si je l'ai pas demandé. Trish, Trish ... ma frangine a le don de fourrer son nez dans mes affaires. A croire que je suis contagieuse ! Bon, c'est pas le moment de se soucier de ça, là. J'ai un beau sac de nœud sur les pattes ...

- Excusez-moi, Maître Murdock, mais vous avez une carte de visite ? Quelque chose comme ça ? Un truc qui peut me convaincre de votre identité ?

Quand on a eu affaire à Kilgrave, j'appelle pas ça de la paranoïa, moi, mais une prudence raisonnée. Pour pas dire élémentaire ...

- Oh, et puis merde, je peux utiliser votre téléphone ?

Composer le numéro n'est pas facile. Le plus dur, c'est se retenir de casser les menottes, en fait. C'est irritant, ce truc ... rah. Bon, le téléphone en haut-parleur, l'appel est lancé, et ça décroche. Ouf.

- Trish ? C'est Jess' !

- Jess ? Dieu merci ! Ils t'ont relâchée ?

- Nan, nan, j'y suis encore. Ecoute, tu m'as envoyé un avocat ?

- Oui, c'est moi. J'ai demandé à Jeri, elle m'en a conseillé un.

- Ouais, je l'ai en face de moi. Matthew Murdock. Tu peux juste me dire à quoi il ressemble ?

Le bon côté d'avoir une sœur qui a partagé mes galères, c'est que je n'ai pas besoin d'expliquer cette requête. Qu'elle ne me prendra pas pour une folle paranoïaque. Enfin, pas trop, quoi.

- Deux secondes, je cherche ... Brun, 35 ans, porte des lunettes fumées, une canne ... aveugle, visiblement. Ça t'aide ?

- Ouais, beaucoup, Trish. Je dois raccrocher. Et ... merci.

- De rien, Jess'. Rapelle-moi quand tu es dehors, tu veux ?

- Promis.

Hop, de retour aux affaires. Je rend son téléphone à l'avocat, et un sourire d'excuses pour l'accompagner. Enfin, c'est l'intention, mais je manque d'entraînement ... J'espère juste que je ne verse pas trop dans le rictus ou la grimace !

- Merci, Maître. Et pardon pour la méfiance, mais certaines ... expériences m'ont poussée à être prudente.

Bon, par où commencer ... Et si j'essayais de faire simple ?

- On m'a engagée pour trouver des informations sur un gusse. La routine, jusque-là, vous savez. Une histoire d'infidélité conjugale, on le soupçonne de coucher avec la femme de quelqu'un. Je suis le mec deux jours, je prends quelques photos, mais rien d'une affaire. Et puis un jour, il rentre à toute blinde, avec ce regard qu'on apprend à reconnaître, celui d'un mec qui a quelqu'un au cul. Quelqu'un de méchant et d'armé. J'ai vu quelqu'un de suspect rentrer peu après, tête couverte, bonnet, écharpe, gants, la totale. Alors j'ai foncé jusqu'à l'échelle d'incendie, je suis montée jusqu'à la fenêtre de l'appart' du pauvre type, et je suis tombée sur son corps encore chaud. Je m'étais penchée pour prendre son pouls, et c'est là que les flics ont déboulé dans l'appart'.

J'espère que je suis convaincante. Ouais, votre honneur, j'ai bien dit la vérité, et rien que la vérité. Mais pas toute la vérité. Oups. Bon, de minimes détails, comme le fait d'avoir cassé la fenêtre pour entrer, rien de grave. Mais le mec était encore vivant. A l'agonie, mortellement touché, mais vivant. Sauf que ce qu'il m'a dit, ben ... ça pue. Genre vraiment.

Comme une décharge de cette foutue ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t139-jessica-jones-i-st



- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence

Messages : 61 Points : 61 Célébrité : Charlie Cox Double-compte : Non
Crédit : Bazzart Combat avec nous depuis : 18/06/2017

Message(#) Sujet: Re: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica] Ven 23 Juin - 17:29





Please stay calm and don't give a shit !
Matt et Jessica

Eh bien, comme je l'avais sentis à mon arrivée dans la salle d'interrogatoire, la dites Jessica Jones n'est pas du tout au courant ni de qui je suis, ni qui m'a engagé ! Elle semble suspicieuse à mon égard et à vrai dire, si un type que je ne connais pas débarquait comme je l'ai fait sans que j'en sois avertis, moi aussi je me poserai des questions et puis j'imagine que le fait que je sois aveugle ne joue également pas en ma faveur. Elle me demande ma carte de visite, ben tiens ! Bon bien puisque il le faut je vais la lui montrer. Et c'est alors que je m'apprête à lui sortir ma carte qu'elle me demande finalement si je n'ai pas plutôt un téléphone. Et avant même que je n’esquisse le geste de lui tendre mon portable que je sors de la poche de ma veste, ma cliente me l’arrache des mains et compose tant bien que mal un numéro, celui d'une certaine Trish qui ne tarde d'ailleurs pas à décrocher.

La situation s'éclaircis, c'est bien cette jeune Trish qui m'a engagé sous les conseils d'Hogarth ! Ah bien, on dirait bien que maître Jeri Hogarth est partout dans cette ville ! Une fois la conversation terminée, ma cliente me reporte son attention et je lui lance d'un ton faussement agacé : "Vous savez, ce n'est pas très élégant de profiter d'un pauvre aveugle et de lui prendre son téléphone portable. Surtout que si vous me l'aviez demandé poliment je vous aurais laissé passer votre coup de fil." Si je l'avais vraiment voulue j'aurais pu l'empêcher de prendre possession de mon bien, mais je suis censé être un aveugle faible et sans défense. Je ne peux pas vraiment me permettre de mettre à mal ma couverture, surtout en ce moment. Finalement elle s'excuse et tout est pour le mieux...

Puis elle m'explique sa situation. Apparemment elle était sur une affaire de routine de suivie d'un homme infidèle quand le type s'est retrouvé nez à nez chez lui avec un gars cagoulé qui l'a refroidi. Et voilà ma cliente qui se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment à coté d'un cadavre encore chaud ! Ben ça pour le coup c'est pas de chance. Quand on veut jouer les héros, mieux vaut s'assurer de ne pas pouvoir être reconnu, c'est beaba du métier en somme. Il faut croire que cette jeune femme n'est pas habituée à ce genre de chose.

Je respire par le nez en rangeant mon portable dans la poche intérieure de ma veste, puis je reporte mon attention sur Jessica Jones. Ses mots me disent une histoire, mais son corps et les battements de son cœur m'en disent une autre. Elle se méfie encore de moi ou quoi ? J'en ai connu des gens méfiants, mais elle, elle bat des records ! Je reprends alors la parole et je lui dis d'un ton le plus posé que je le peux : "Mademoiselle Jones, si vous ne me dites pas toute la vérité on ne va pas pouvoir avancer. Je suis aveugle, mais tous mes autres sens fonctionnent très bien et ils me disent tous que vous ne me dites pas tout. Je suis votre avocat, tout ce que vous me direz restera entre nous. Le secret professionnel vous connaissez ? Pour faire simple, je n'ai pas le droit de répéter ce que vous me direz même si ça vous incrimine de quelques manière que ce soit, sous peine d'être rayé du barreau. Parlez moi, si vous ne le faites pas je ne vais pas pouvoir faire mon travail comme il faut. Je suis très bon dans mon domaine, mais ça ne peut fonctionner que si vous me faite confiance."  Ben oui, je suis avocat et malgré mes dons surhumains, je ne suis pas devin ! J'ai besoin qu'elle s'ouvre à moi pour pouvoir préparer un vrai angle d'attaque sur son affaire et surtout pour y voir un peu plus clair ! Si il y a un tueur dehors, Matt Murdock ne pourra rien pour lui aujourd'hui, mais le Démon de Hell's Kitchen pourrait bien en faire son affaire ce soir ! Mais pour cela il me faut plus de détails. Cette Jessica Jones en sait beaucoup plus qu'elle ne le dit et je n'ai pas besoin d'être un devin pour le savoir.    
code by Chocolate cookie



uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy :
Messages : 51 Points : 140 Célébrité : Krysten Ritter Crédit : Tony Stark (le seul, l'unique) Combat avec nous depuis : 14/06/2017

Message(#) Sujet: Re: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica] Mar 27 Juin - 0:09

Ouais, l'élégance, c'est tout moi, ça. L'incarnation de la classe, le raffinement à l'état pur. Nope, pardon Maître, mais ça je l'ai paumé en chemin. Et encore, je me suis améliorée depuis les années crise d'ado' et jeune rebelle. Pas de teinture flashy, pas de jean troué, pas de coiffure en vrac, de pieds sur la table. Je suis une adulte majeure et respons... oui, non, on va peut-être pas abuser, hein ? Si j'étais vraiment responsable, bien élevée et tout le reste, je ne serais pas ici, menottée à la table. Sigh.

Et en plus mon bluff s'est rouillé, ou l'autre est plus perspicace qu'il en a l'air. J'ai jamais raffolé des aveugles, rien que pour ça. Tout le monde baisse leur garde en leur présence. Et dans un monde bourré de zigues qui peuvent voler, soulever des bagnoles, lire votre esprit, qu'est-ce que je sais d'autre ... ben on sait jamais ce qui se cache derrière les lunettes fumées. Bref. Son laïus, en gros, se résume à : je dois lui faire confiance, lui dire ce que je lui cache, pour qu'il puisse faire son job et me sortir de là. Pas con, même futé. J'ai déjà tenu le même. Sauf que j'suis trop cruche pour le suivre, ce conseil. C'est devenu une affaire personnelle.

- Très bien, Maître. Vous êtes un pro', ça j'ai compris. Et si les choses étaient différentes, je vous déballerais tout, hein, le dossier, les détails, taille, poids, mensurations, et tout ce que vous vous voulez d'autre. Sauf que là, c'est un cas pas normal, ok ? Et y'a des gens qui ont les moyens de vous faire parler, secret professionnel ou pas. Alors j'éviterais de vous flanquer une cible sur la tête, d'acc' ?

C'est vrai, quoi, j'ai déjà assez de morts sur la conscience pour pas rajouter celle d'un infirme, excellent avocat en plus, si Jeri l'a recommandé à Trish. Bref. J'ai déjà bossé avec Hogarth, je sais comment ça marche. Il n'a pas besoin de résoudre l'affaire. Juste de prouver que je n'y suis pour rien, ou en tout cas qu'il n'y a pas assez de preuves pour me boucler. Ça, c'est faisable. Rah, j'ai envie de m'étirer, mais pas moyen avec les bracelets aux bras. Le pire, ça serait les démangeaisons. Je me vois mal demander "Hé, Maître, vous pouvez me gratter le dos ?". Déjà qu'il doit pas avoir une énorme opinion de sa cliente ...

- Bon, je vais éviter d'être trop pète-burnes et vous donner quelque chose. Déjà, demandez à consulter mes photos, les flics ont l'appareil. Y'a deux-trois clichés du zigue qui s'est pointé. Difficile à identifier, mais personne se trimbale en plein été New-Yorkais attifé comme ça. Quelqu'un pourra vous aider, à votre office ? Ensuite, si les flics l'ont pas encore fait,  faites examiner la serrure de l'appart'. Je suis passée par la seule fenêtre, le tueur a emprunté la porte, j'y ai touché à rien. La porte n'était pas forcée, c'est tout ce que je peux en dire.

Une pause. Bon, ça, c'était la partie simple, facile, propre. La suivante l'est moins. Inspiration. J'espère qu'il a l'estomac accroché.

- Pour le mec ... beaucoup de sang. Celui qui l'a frappé voulait qu'il crève vite, mais qu'il souffre. L'estomac, les poumons, mais pas le cœur ou la gorge. Vendetta ou jugement, revanche, un truc du genre. Au moins six coups, peut-être huit. J'ai pas vu l'arme, mais je dirais un couteau, un poignard, une dague, un truc du genre. Le mec savait où frapper, y'a pas de doute.

Merde. Evidemment, il faut que je lui parle de ça. Evidemment. Putain le malaise. Respire, Jess', respire. Birch Street. Main Street. Higgins Drive. Cobalt Lane. Birch Street. Ne pas craquer. Ne pas bafouiller.

- J'ai tué quelqu'un. Il y a quatre ans. De sang-froid. Devant témoins. Les flics manqueront pas de mettre ça sur le tapis, je parie. L'affaire Kilgrave, ça vous dit quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t139-jessica-jones-i-st



- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence

Messages : 61 Points : 61 Célébrité : Charlie Cox Double-compte : Non
Crédit : Bazzart Combat avec nous depuis : 18/06/2017

Message(#) Sujet: Re: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica] Mar 4 Juil - 9:28





Please stay calm and don't give a shit !
Matt et Jessica

La situation semble beaucoup plus complexe que je le pensais. Ce qui était semble t'il une simple instruction à la justice ce transforme alors en une histoire beaucoup plus complexe ! En même temps on est à New-York et vue l'état actuel du monde, je ne devrais pas vraiment être surpris et pourtant je le suis encore. Je pense toujours même après avoir combattu et vue toutes les horreurs que j'ai vue que le monde peut être un endroit meilleur pour l'espèce humaine qu'il ne l'est actuellement. Utopiste n'est ce pas ? Ma cliente se montre particulièrement récalcitrante. Elle semble de plus en plus agité face à moi. J'entends son cœur qui bat de plus en plus vite, je commence même à sentir une légère odeur de transpiration. J'admets que sa situation a de quoi la rendre anxieuse, mais il est évident qu'il y a bien plus que cela. Jessica pense que si elle me dit la vérité, les personne qui ont tué cet homme s'en prendront à moi et me feront sans doute craché ce que je sais et cela malgré mes réticences à le dire. Je ne peux pas m'empêcher de sourire légèrement à ses paroles. Si elle savait qui elle a face à elle, je pense qu'elle ne s’inquiéterait pas tant pour moi. Je voudrais reprendre la parole, mais Jessica semble avoir encore à me dire alors je l'écoute avec attention. Ah voilà, nous avançons ! Elle a pris des photos du type qui est entré dans l'appart du gars qu'on a tué. Je vois que comme d'habitude la police fait super bien son job ! Je n'arrive pas à croire qu'ils aient omis de me signaler ça ! Jessica se montre particulièrement précise sur le déroulement du meurtre. Il se pourrait qu'elle ne soit pas si novice qu'elle en a l'air. "Je vais leur demander. Je dois appeler mon collègue pour qu'il vienne directement ici, je doute que les flics me laissent embarquer les preuves à mon cabinet." Je sors alors mon téléphone et j'appel ce cher Foggy. "Foggy, c'est Matt, ma cliente me signale qu'elle a pris des photos du tueur, pourrais tu demander à les consulter en mon nom ?"
"Ah ben avec ça, l'affaire est déjà réglée non ?" "Disons que c'est un début... Rappel moi quand tu auras vue les photos."

Je soupire alors en reportant mon attention à ma cliente. "Avez vous parlez de tout cela à la police ? Votre coup d’œil semble particulièrement expérimenté pour une simple détective privé. Je pense que si vous ne l'avez pas fait c'est peut être mieux. Je vous connais depuis 2 minutes et déjà je me poses des tas de questions sur vous alors eux qui sont habitués à vous voir menottes aux poignets ici... Il est à mon avis inutile de soulever plus de questions qu'il n'y a de réponses."

J'essai de me concentrer, de rassembler toutes ses paroles dans mon esprit. Il se pourrait que Jessica Jones porte elle aussi un masque. Il est évident qu'elle est plus que ce qu'elle dit être et quand elle me dit avoir tué un homme et qu'elle prononce le nom Killgrave, je comprends enfin. "Ce personnage ne laisse personne indifférent. Fut un temps, on parlait beaucoup de lui dans les rues. Les gens disaient qu'il était capable d'imposer sa volonté à n'importe qui juste par la parole. Mais à ma connaissance cet homme n'est qu'un mythe, un genre de légende urbaine qui se murmure mais ne se prouve jamais." Évidement, je me doute que si elle m'en parle ce n'est pas pour rien. Elle prétend l'avoir tué. Pourquoi inventerait elle une telle histoire si ce n'était pas vrai ? "Mais dites moi, je suis curieux. Si vous avez tué cet homme, ce Killgrave devant témoins, pourquoi ne vont il pas arrêté pour cela à ce moment là ? Comment avez vous fait pour vous en sortir ? Même le meilleur avocat du monde n'aurait pu vous éviter la prison pour ça. A moins que vous ayez bénéficié d'un certain arrangement..." Oui, je ne vois que ça. Tué quelqu'un de sang froid devant témoins, même un criminel de la pire espèce tu finis par le payer ! Fut un temps, lorsque je rendais justice par la mort sur ce genre de crapule on me nommé tueur, pourquoi cela serait il différent avec elle ?      
code by Chocolate cookie



uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy :
Messages : 51 Points : 140 Célébrité : Krysten Ritter Crédit : Tony Stark (le seul, l'unique) Combat avec nous depuis : 14/06/2017

Message(#) Sujet: Re: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica] Lun 17 Juil - 15:45

Mouaif. Nan, j'ai pas parlé de tout ça aux flics. Ca serait pas suspect pour un sou ... Sans dire qu'ils sont habitués à m'avoir devant eux comme suspecte, j'ai dû témoigner un sacré paquet de fois. Et la frontière qui sépare le "témoin moyennement consentant" du "suspect" est plus maigre que mes économies, dans l'esprit de la flicaille. Bref, une tête connue des policiers, sans même parler de Kilgrave et de tout ce merdier ... Et que parfois on s'entraide, et que parfois on se tire dans les pattes, et que parfois on m'interroge, et qu'on me relâche derrière. Mais c'est que la deuxième fois que je me retrouve menottée à une table, et la première involontairement. La précédente, heu ... c'est une longue histoire. Bref, cette fois, j'ai fermé ma gueule.

Négation de la tête, sourire ironique. Je fais souvent cet effet-là aux gens. Mon côté mystérieuse et ténébreuse, faut croire ... ou plutôt la dégaine, le vocabulaire, les gestes, l'attitude qui beuglent "ELLE EST LOUCHE !". J'aimerais bien que ça soit la première option, mais bon ...

Et merde, il fallait qu'il enchaîne sur Kilgrave derrière, hein ? Souffler, respirer, lentement. Un mythe ? MON CUL OUAIS ! Ton putain de mythe a ruiné ma vie, celle d'une pauvre fille innocente, d'un jeune coupable de montrer de l'intérêt pour ma pauvre carcasse, et Dieu sait combien d'autres, juste pour satisfaire son ego et ses fantasmes, juste pour m'atteindre, moi. Légende urbaine, merde, quoi ! Inspirer. Respirer. Se calmer. Ne pas se mettre en rogne à cause des vagues propos d'un mec qui n'y connaît rien. Vaut mieux ça. Vaut mieux ça plutôt que de se retrouver avec toute la cohorte de fans tarés, de fouineurs et de stalkeurs que me vaudrait la révélation à grande échelle de la vérité.

Un instant, j'ai la tentation de la lui balancer, cette vérité. Crue. Nue. Sans concessions. Sans enjolivement. Un instant seulement. Mais à quoi bon ? Est-ce que ça changerait quoi que ce soit ? Est-ce que ça m'enlèverait les terreurs nocturnes ? Les réminiscences ? Les souvenirs ? Nan. Donc bon ... ce putain de savoir est déjà assez lourd, pas besoin de le partager. Savoir ce dont certains sont capables. Savoir que vous ne pouvez vraiment vous fier à presque personne. Que tout le monde pourrait être retourné contre vous. Allez vivre tranquillement avec cette expérience-là ...

- Ils m'ont arrêtée. Sauf que, dans cet immense bordel qu'à été cette affaire, des flics ont essayé de me tuer, à l'instigation de ce mec. A plusieurs reprises. Tir sur civile désarmée, sans sommations, sans mandat d'arrêt, ni de recherche. Sans compter les autres crasses. Vous savez quoi ? A l'époque, ça arrangeait tout le monde de croire qu'il pouvait réellement contrôler les gens. Donc les poursuites ont été enterrées. Et j'avais une bonne avocate. Ça aide.

Un peu cynique, peut-être, comme répartie ? Bof, j'ai déjà fait pire. Et puis, vu que j'arrive pas à le bluffer, ce mec, autant dire la vérité. Rien que du vrai dans ce discours, votre honneur ! Ce qui m'empêche pas de laisser de côté les aspects les plus ... enfin, les moins ... conventionnels, de l'affaire.

- Kilgrave est mort, et bien mort. Je m'en suis assurée. Aucune incidence dans l'affaire en cours. J'ai juste sorti ça des cartons parce que ... hum, vous devriez savoir qui vous allez défendre, je suppose ? Bon, j'ai aussi eu des emmerdes avec la police pour quelques bagarres, mais jamais de condamnation. Par contre, j'ai atterri quelques fois en cellule de dégrisement. Et ... c'est tout.

Putain, ça me donne soif de parler. Et parler de Kilgrave, encore plus. Je tuerais presque pour récupérer la flasque qu'ils m'ont confisqué, les salauds. Inutile d'en demander à mon charmant avocat, je suppose ... Merde.

Je hais les commissariats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t139-jessica-jones-i-st



- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence

Messages : 61 Points : 61 Célébrité : Charlie Cox Double-compte : Non
Crédit : Bazzart Combat avec nous depuis : 18/06/2017

Message(#) Sujet: Re: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica] Jeu 3 Aoû - 12:47





Please stay calm and don't give a shit !
Matt et Jessica

La tension est à présent palpable dans la salle d'interrogatoire et je n'ai pas besoin de voir le visage de Jessica Jones pour savoir que mes paroles l'ont passablement agacés. Kilgrave semble lui avoir causé du tord et ça, c'est les battements de rages de son cœur me le disent. Le silence de mots est parfois plus parlant que les mots eux mêmes... Elle m'écoute, mais je la sens de plus en plus énervée. Puis enfin, les mots sortent de sa bouche. Son ton est ferme, froid, cynique et sans équivoque à la fois quand elle m'explique toute l'affaire. Elle a bien tuée cet homme. Elle n'en éprouve d’ailleurs aucun regret et la justice la lâché pour ce crime car au fond la mort de cet enflure les arrangeaient bien et avoir Hogarth comme avocate doit avoir grandement facilité les choses pour éviter tout autres désagrément judiciaire. Cette femme est un vrai serpent ! Donner lui n'importe quelle un cas même la plus désespérée et elle a arrivera à vous sortir d'affaire ! En même temps, si j'avais ses moyens et son équipe, j'arriverais surement à obtenir de ci bons résultats moi aussi. Ne pensez pas que je sois jaloux, non. Je pourrais être un grand avocat et travailler dans une belle et haute tour des quartiers chics de Manhattan si je le voulais, mais pour moi l'argent n'est pas une motivation suffisante pour faire ce métier. Pour moi les gens valent plus que cela et c'est eux ma seule motivation ! Elle enchaîne ensuite en me disant que ce Kilgrave est bien mort et qu'elle s'en est elle même bien assurée ! Je ne sais pas si c'est une bonne ou une mauvaise chose mais je vais faire comme ci cela en était une bonne... D'ailleurs la voilà qui continue en me disant qu'en plus de cela, elle a eu pas mal d'altercation policière pour divers faits de violences... Eh bien eh bien, on dirait que j'ai touché le gros lot avec cette jeune femme ! Mais rien est perdu pour autant ! Si il y a bel et bien le tueur sur les photos qu'elle prise de la scène de crimes et que Foggy doit regarder en ce moment même, l'affaire sera dans la poche avant la fin de la soirée !

Bon on avance enfin ! Je sens que la confiance s'installe entre nous deux ou du moi je sens qu'elle n'essaie plus de me mentir à chaque syllabes qui sortent de sa bouche ce qui est à mon sens plutôt une bonne chose. Alors que je m'apprête à reprendre la parole, mon téléphone vibre. Je réponds et la douce voix de Foggy m'annonce qu'il vient de voir les photos prise pas Jessica et la police aussi d'ailleurs et Miss Jones semble tirée d'affaire ! Je raccroche tout sourire en reportant mon regard sur la jeune femme face à moi et je lui annonce la nouvelle. "Miss Jones, je pense que vous n'allez pas moisir ici bien longtemps. Mon associé a vue vos photos et la police également et vos dires ont put être vérifiés. D'ailleurs j'entends des pas qui approchent, je pense qu'ils viennent vous annoncer la bonne nouvelle. On dirait bien que finalement vous ayez été au bon endroit au bon moment. Et grâce à vos photos et votre sens de l'observation l'enquête pourra surement avancer." Je lui souris ensuite en lui tendant la main pour une poignée de main alors que la porte s'ouvre et que les policiers n'entre dans la pièce.
code by Chocolate cookie



Pour la suite:
 


uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- #TEAMSOLO -
avatar


Fiche de compétence


Feuille de personnage
Compétences:
Stade du Virus Legacy :
Messages : 51 Points : 140 Célébrité : Krysten Ritter Crédit : Tony Stark (le seul, l'unique) Combat avec nous depuis : 14/06/2017

Message(#) Sujet: Re: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica] Mer 16 Aoû - 21:50

C'est mon jour de chance, si je crois mon avocat. Un retour de karma en ma faveur, pour une fois ? Ça me changerait, ça ! J'aimerais bien être aussi confiante que lui, mais ... je demande à voir d'abord. Méfiante ? Ouais, non, je suis juste blasée, je crois. Vraiment, vraiment, vraiment lasse. J'ai pas dormi depuis 24 heures, j'ai bouffé un sandwich pourri pour mon dernier repas, et je suis désespéramment sobre en pleine pluie d'emmerdes. Je veux juste rentrer chez moi, faire une sieste, récupérer ma flasque. Et puis remettre la main sur le gugusse qui m'a engagé. Oh lui, il va prendre ... Bon, même si j'ai pas la foi, ça m'empêche pas d'être polie. J'accepte sa poignée de main, même si c'est pas facile avec ces putains de menottes.

- Merci, Maître. Et envoyez-moi la facture, surtout !

Et v'là les policiers qui déboulent dans la pièce. Z'ont pas l'air jouasse, surtout le mec qui m'interrogeait. Le voilà qui se penche vers ma pomme, qui me lance un regard vilain ... et qui me libère. Youpi !

- Jessica Jones, vous êtes libre. Mais ne quittez pas la ville de sitôt, ok ? On aura d'autres questions à vous poser. Et votre appareil fait partie des pièces à conviction.

Putain, tu parles d'une douche froide ... il m'a coûté cher, cet appareil ! C'est du bon matos ! Et à remplacer, ça va sérieusement taper dans mes quelques économies. Génial ... Super affaire, cette enquête : de la taule, des nuits blanches, un appareil paumé jusqu'à ce que l'enquête soit bouclée, ce qui peut prendre des plombes ... et pour le salaire, je crois que je peux rêver. Encore heureux que je demande toujours une avance ... Enfin, je peux au moins me frotter les poignets, c'est toujours ça. Avant de prendre congé de l'avocat ... où est-ce que j'ai rangé mes cartes, déjà ... Ah !

- Tenez, Maître. Si jamais vous avez besoin de me contacter. Et pour la facture, aussi !

Voilà. Prendre congé de l'avocat, des flics, du commissariat, du bon air pur ... Un taxi. Ok, ça creuse le déficit de ce désastre, mais je me sens juste pas de marcher, là. Mon lit. Mon royaume pour mon plumard. Et appeler Trish. Merde, il est quelle heure ... Neuf heures. Plein matin. Son émission a pas encore commencé. Je crois. Au pire, le répondeur ... Alléluia, ça décroche !

- Trish ?

- Jess' ! Alors ?

- Libre comme l'air ! Merci à toi, Jeri et votre avocat aveugle !

- Ouf ! Je suis soulagée, t'imagines même pas ! Tu veux passer à l'appartement ce soir ?

- Demain, plutôt ? Là je crois que je vais m'effondrer dans mon lit à peine arrivée.

- Jeeeeeeeeeeeeeess' ? Tu vas pas faire de bêtises, hein ?

Oups. Parfois, j'en viens à croire que ma frangine d'adoption est télépathe. Ou alors, c'est que je suis trop prévisible dans mon penchant à collecter le purin. Option deux, hélas, la plus probable ...

- Nan, je suis morte, là. En plus les flics sont encore sur mon dos, ils me l'ont fait comprendre. C'est pas le moment de faire l'âne ...

- Oh, une attitude sensée ! Je te croirais presque !

J'ai beau être aussi naze qu'un lendemain de cuites consécutives, je peux pas m'empêcher de rire. Un peu. Je l'adore, cette emmerdeuse ...

- Ouais, ben je dois bien apprendre un jour, non ? Allez, je vais te laisser, je vois un taxi. Bye Trish !

- Bye Jess' ! Et tu te défiles pas pour demain soir !

Et mince. Piégée comme une débutante. Bon, plus qu'à éviter de retourner en taule. Chopper le taxi, facile, donner l'adresse aussi. Ne pas roupiller, ne pas piquer du nez ... Pas tout de suite. Le plus dur, c'est d'attendre d'arriver dans ma piaule. Pourvu que y'ait pas de chieur à l'arrivée. Genre un super-criminel, un voisin de mauvais poil, un client désespéré ... Tellement claquée que j'attends pas que le chauffeur me rende la monnaie. Que je bois même pas une goutte de ma flasque. Putain, second miracle, y'a pas un chat à la porte ! Yay ! Faudrait p'têt que j'enlève autre chose que mes godasses, mais ...

Et voilà. Paf. J'ai pioncé ... huit ? Neuf heures ? Dix-neuf heures trentre-quatre à ma montre. Pas mal. Encore un peu dans les vapes, mais je peux pas pioncer plus longtemps. Il m'a appelé, mon client. Une fois. En espérant qu'il n'ait pas foutu le camp à l'autre bout du pays ... Mais j'y mettrais ma main au feu, il est encore dans le coin. Je sais pas s'il voulait me piéger ou si c'est un truc plus complexe et tordu ... ouais, je devrais appeler les flics, mais c'est pas comme ça que ça marche, chez moi. Parfois, si on veut régler un souci, faut le faire en marge de la loi. Et je suis pas la seule à le penser, à voir l'explosion de justiciers masqués ... Alors, rédiger un petit texto ...

"Faut qu'on parle. L'affaire s'est compliquée. Vous me devez des explications, mon salaire et un appareil photo'."

Et ... une adresse en réponse. Oooooh, chouette, une embûche, ça faisait longtemps ! Non mais sérieusement, je suis pas le génie du millénaire, mais ça pue tellement le coup fourré ... Sauf que j'ai personne à appeler, là. Pas de renfort. Luke ? Pas vu depuis perpèt'. Trish ? Ouais, non, j'aimerais mieux pas l'impliquer là-dedans. Et je fais pas assez confiance aux autres. Bon. Exit le verre, donc. La sobriété s'impose, putain ... Et où est-ce que j'ai foutu mes godasses ce matin, déjà ?

Donc, le rendez-vous ... un entrepôt. Sérieusement ... pourquoi c'est toujours un PUTAIN d'entrepôt ? Ils peuvent pas le fixer dans un bar, comme tout le monde, le rencart ? Naaaaaaan, faut forcément se la jouer mystérieux, sombre, menaçant, à donner rendez-vous dans un truc abandonné / en ruines, sans éclairage, avec une porte qui grince. Soupir, intense. Et ... pas un gusse pour m'accueillir. Pourquoi je le sentais venir, ce coup-là ... Plus conne que moi, faut pas chercher ! Manquerait plus que je braille comme un âne pour demander s'il est là ... Enfin, je vais pas rester pendant des heures à attendre, non plus. Allez, donnons-lui satisfaction ! Des applaudissement, ça suffira ? Visiblement non. Booooooon, ça va vite m'agacer ce cinéma ... J'entre, j'entre pas ? J'entre ! Tant qu'à être venue, autant en avoir pour mon argent. Et ... des néons qui s'allument. Ah bah voilà ! Nan ... des silhouettes encapuchonnées ... avec des sabres sur le dos ... Nooooooooon. Des ninjas ? Des putains de ninjas ? Un truc qui vole, esquiver. Un shuriken, je crois. Sérieux ? DES NINJAS ? MAIS C'EST QUOI CE BORDEL ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eve-of-destruction.forumactif.com/t139-jessica-jones-i-st


Contenu sponsorisé

- -


Fiche de compétence


Message(#) Sujet: Re: Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica]

Revenir en haut Aller en bas
 
Please stay calm and don't give a shit ! [Ft Jessica]


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera
» (libre) i don't give a damn, i don't give a shit ₪ 24 janv, 23h15
» Kyota - I don't give a shit.
» i don't give a shit idgaf — falcon
» Bubu - I just don't give a shit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: